navigateur non reconnu !!
ARIA Technologies Logo Aria

Climat

ARIA met la modélisation atmosphérique au service de la lutte contre le changement climatique et accompagne les industriels et les institutions publiques dans leurs démarches d’adaptation aux effets du changement climatique et de réduction de leur empreinte sur le climat (mitigation). ARIA propose des outils permettant de suivre, sur différentes étapes, la mise en place de mesures concrètes : outil de diagnostic, outil de simulations de scénarios d’effets des mesures, suivi de l'efficacité des mesures mises en place.

  • Diagnostic du risque climatique actuel : Etudier et proposer des définitions quantitatives pour tous les types de phénomènes climatiques impactant l’activité humaine dans la région d’étude (résolution temporelle/ spatiale, variables météorologiques impliquées). Utiliser conjointement (1) des modèles statistiques mis au point sur les données d’observations disponibles dans la région d’étude, et (2) des modèles numériques traduisant les connaissances géophysiques qu’on peut avoir sur ces phénomènes dans une région d’activité donnée (méthode hybride de modélisation déterministe/statistique).
  • Simulation/scénarios : modéliser le risque climatique futur, en évaluant conjointement l’évolution future de ces distributions statistiques et l’évolution des vulnérabilités et des dégâts générés.
  • Outil d’information web : mettre à disposition sur Internet les informations des scientifiques du GIEC à une résolution adaptée à des évaluations de risque climatique ciblées en terme de domaine d’activité (indicateurs pour énergéticiens dans une région…).
  • Diagnostic et suivi de l’efficacité de mesures : visualiser la carte des émissions de GHG locales, par modélisation de remontée au terme source, à partir de concentrations de GHG obtenues par mesures in-situ ou aéroportées.
  • Simulation/scénario - Outils de planning/suivi pour la Ville Durable : évaluer l’effet de mitigation obtenu à partir de scénarios de planning urbain, et le suivi de la température de confort.

L'expertise d'ARIA Technologies repose sur la complémentarité de deux démarches : la conception et la réalisation de systèmes informatiques de simulation et de visualisation des résultats d'une part, la réalisation d'études et la prestation de services d'expertise d'autre part. Les activités de mitigation et d'adaptation au changement climatique sont naissantes et font suite à l'acceptation par la société de l'urgence à agir. Cependant, beaucoup d'activités sont encore de nature exploratoire et constituent des défis scientifiques. Nos équipes utilisent ou mettent en place des outils adaptés pour répondre aux différentes problématiques des acteurs qui agissent face au changement climatique et également pour participer à l'effort général de recherche pour mieux appréhender les effets du changement climatique.

  • Codes scientifiques experts: WRF, LMDZ, FirePropag,...
  • Outils statistiques : classifications SOMS,kmeans,...
  • Prototypes de systèmes pour évaluer le risque climatique (ex. modules feu et pluie dans la plateforme technologique OASIS pour les réassureurs/assureurs)
  • Etudes et conseils, prestations d'accompagnement, formations
  • Outil de visualisation de données climatiques (E3Pviz)

Pour répondre au plus près aux besoins des industriels et des institutions publiques, ARIA Technologies travaille en étroite collaboration avec des partenaires scientifiques et de potentiels utilisateurs finaux de ses solutions, aidant à préciser respectivement les méthodes et les besoins.

Nos partenaires technologiques de la communauté Européenne Climate-KIC

Pour plus d’informations, consultez le site de la Climate-KIC

Nos partenaires technologiques et end-users de la communauté européenne OASIS Loss Modelling Framework

Pour plus d’informations, consultez le site de OASIS

Nos autres partenaires

ForestRe : pour plus d’informations, consultez leur site

IUSTI : pour plus d’informations, consultez leur site

Diagnostic du risque climatique actuel

radar model

Episode vu par les observations radar et épisode modélisé par ARIA

Pour de nombreuses activités humaines sensibles aux évènements météo/climatiques, l’évaluation de risque climatique est en pleine restructuration, du fait d’une exposition toujours croissante au risque, et de la perspective long-terme prédite par le GIEC. C’est le cas pour les opérateurs de l’énergie, car la contribution de plus en plus importante des énergies renouvelables dans l’énergie produite introduit une intermittence de plus en plus forte, à laquelle les systèmes de transport/distribution de l’énergie peinent à s’adapter. C’est également le cas pour les assurances/réassurances, car toujours de plus en plus de vies et de biens sont exposés aux catastrophes naturelles plus fréquentes et plus dévastatrices. ARIA étudie et propose des définitions quantitatives pour tous les types de phénomènes climatiques impactant l’activité humaine dans la région d’étude (résolution temporelle/ spatiale, variables météorologiques impliquées). Ensuite, le risque est calculé grâce à une méthode hybride, alliant (1) des modèles statistiques mis au point sur les données d’observations disponibles dans la région d’étude, et (2) des modèles numériques mis au point sur la base des connaissances scientifiques sur ces phénomènes dans une région d’activité donnée (méthode hybride de modélisation déterministe/statistique).

Evolution future des risques climatiques

future cluster

Comme les tendances climatiques fournies par le GIEC sont données en moyenne sur de très grandes régions (Europe du Sud, Scandinavie…), elles n’apportent pas la plupart du temps le niveau de précision nécessaire pour savoir comment le risque climatique évolue pour les activités humaines dans une région d’étendue limitée. Pour cela, ARIA participe à l’effort de régionalisation des calculs d’impact. Cette activité reste pour beaucoup d’impacts de nature très exploratoire, et ces études se font le plus souvent en partenariat avec les laboratoires experts du climat futur et de sa régionalisation (IPSL France, CMCC Italie…). En fonction de l’évolution du climat prévu dans une zone, une partie de l’étude peut consister à reconsidérer un risque climatique supplémentaire pour l’activité humaine, qui n’était pas ou plus existant dans une région mais qui devient prégnant du fait de la tendance climatique future.

Visualisation web de données climatiques

E3P website

ARIA participe à l’effort de mise à disposition de l’information sur l’évolution du climat futur tel qu’estimée par le GIEC. La technologie web employée chez ARIA permet notamment la mise au point de site web de visualisation d’indicateurs fournissant une mesure des conséquences long terme pour la production d’énergie en Europe (démonstrateur E3Pviz - crédit : projet E3P).

Diagnostic et suivi des émissions de gaz à effet de serre

Fume

Les technologies de mesure des émissions de gaz à effet de serre évoluent rapidement. En partenariat avec des entreprises et laboratoires experts en mesures in-situ des GHG, ARIA propose une cartographie fine échelle des panaches de dispersion locale de ces GHG (CO2 et méthane essentiellement), en modélisation directe depuis des sources canalisées, ou bien en remontée au terme source pour l’identification de sources diffuses à partir de mesures in-situ au sol ou aéroportées.

Outil de planning/suivi environnemental pour la Ville Durable

URBMOBI

La Ville Durable passe par de nombreuses améliorations à apporter dans les systèmes urbains existants, et notamment la mise en place d’outils de planification urbaine (aménagement urbain, opérateurs d’énergie, …) tenant mieux compte des indicateurs environnementaux. ARIA propose ses outils de modélisation fine échelle pour fournir une meilleure évaluation des scénarios de planification urbaine pour plusieurs paramètres de l’environnement atmosphérique (pollution, meilleur confort thermique des rues).

URBMOBI

Combinés à des mesures temps réel, ces mêmes modèles employés dans des systèmes de cartographie quasi temps réel, permettent ensuite de fournir un suivi de ces paramètres atmosphériques et donc un suivi de l’efficacité de cette planification urbaine.

Haut de page