ARIA Impact

ARIA Risk

ARIA Industry

ARIA Local
ARIA Wind

ARIA Regional

ARIA View

ARIA Local

ARIA Local


ARIA Local modélise jusqu’à une très petite échelle les problèmes de pollution en milieu urbain et industriel (rejets chroniques et accidentels) en prenant en compte les obstacles (bâtiments, relief...). ARIA Local peut aussi être utilisé pour les applications en micro-météorologie (site éolien, ouvrages d’art) ou à l’intérieur de bâtiments (salles blanches, zones à atmosphère contrôlée,..).

ARIA Local est un outil de calcul de CFD (Computational Fluid Dynamics), dédié à l’environnement atmosphérique, de modélisation de l’écoulement, de la turbulence et de la dispersion atmosphérique.

 

 

  • Objectifs
  • Points forts
  • Clients

Dispersion Ă  petite Ă©chelle

  • ModĂ©lisation prĂ©cise de l’écoulement de fluide pour des applications variĂ©es : Ă©tude des effets du vent sur des ouvrages, micrositting pour l’évaluation du potentiel Ă©olien (« OUTDOOR »), caractĂ©risation des flux d’air en espace confinĂ© (« INDOOR »)

  • Simulation de la plupart des phĂ©nomènes physiques atmosphĂ©riques qui apparaissent Ă  l’échelle locale (prise en compte de la couche limite atmosphĂ©rique, modèle de turbulence spĂ©cifique, microphysique de l’eau, …)

  • Calcul, pour diffĂ©rents types de sources (instantanĂ©es ou continues ; ponctuelles, surfaciques ou volumiques), de la dispersion de gaz polluants, lourds ou lĂ©gers, d’origines multiples (trafic automobile, industrie, accident, …)

  • CFD complet appliquĂ© Ă  la physique de l'atmosphère (testĂ©, validĂ©, respectant les règles de l'Assurance QualitĂ©). Il est particulièrement bien adaptĂ© pour traiter des rejets atmosphĂ©riques Ă  petite Ă©chelle et possède Ă©galement plusieurs types de fermetures de la turbulence.

  • Existence de nombreux prĂ© et post processeurs

  • CoordonnĂ©es cartĂ©siennes ou curvilignes (« terrain following ») sur maillage structurĂ© et non structurĂ©

  • Permet des calculs stationnaires ou transitoires Ă  petite Ă©chelle (quelques mètres Ă  quelques km) en intĂ©grant le relief et les bâtiments prĂ©sents sur le site.

  • ParamĂ©trisation de la microphysique de l’eau par le schĂ©ma de KESSLER (condensation, rĂ©Ă©vaporation, autoconversion, capture)

  • Permet de rĂ©aliser des Ă©tudes très diverses, depuis les Ă©tudes d'impact sur la qualitĂ© de l'air de nouvelles installations ou de nouveaux amĂ©nagements urbains (pĂ©riphĂ©riques, stades, rues...), Ă©tudes pour le secteur de la dĂ©fense (tirs de missiles, dĂ©finition de zones de protection...) ou encore des Ă©tudes de circulation d'air intĂ©rieur (ventilation de bâtiments...)

SGN AREVA; CNES CSG; GDF; AREVA; QUT ; Laboratoire d'Aéronomie CNRS (Jussieu) et le LMD (Rue d'ULM) ; Laboratoire de Mécanique des Fluides de l'Ecole Centrale de Lyon ; ENEA (Rome, homologue du CEA Italien) ; SGN (COGEMA) ; SAIC ; IRSN FONTENAY ; CEA CADARACHE ; DGA-CEB ; ITALECO ; CEREA (ENPC); CNRS ; AIRPARIF ; JANUS ; VILLE DE PARIS ; QUEENSLAND UNIVERSITY OF TECHNOLOGY (QUT, Laboratoire du ILAQH) ; GIVAUDAN - Genève

 

Données d'entrée

aquaduct photo

viaduct model


Echelle spatiale : Domaines de 100m à 5 km de côté, comprenant le cas échéant une description détaillée des obstacles sur un maillage 3D, ainsi que la topographie.

Entrées météorologiques : Définition d’un ensemble de cas d’étude.

Entrées émissions :

Description détaillée des émissions (débit, vitesse, turbulence, composition) en chaque nœud d’un maillage 3D.

Utilisation possible d’EMITRA pour le calcul des émissions liées au trafic automobile et de ATRCOD pour l’évaluation du terme source dans le cas de rejets accidentels.


Modélisation

ARIA Impact screenshot


Modèle météorologique : Résolution complète des équations de Navier-Stokes.

Modèle de dispersion :

Modèle de dispersion eulérien MERCURE, SATURNE ou GEDEON couplé à la turbulence de l’écoulement.

Prise en compte des problèmes de jet et de phase liquide, sédimentation des poussières.

 

Haut de page